La débâcle des Girondins de Bordeaux, éliminés au tour préliminaire de la Ligue Europa

04 août 2017

C'est une grosse désillusion pour les Girondins de Bordeaux. Battus 1-0 par les Hongrois de Videoton, les Bordelais n'accéderont pas aux barrages de la Ligue Europa. Impuissants offensivement, fébriles en défense, les hommes de Gourvennec sortent sans gloire.

Après Lille l'an dernier, c'est au tour des Girondins de Bordeaux de se faire surprendre par une équipe largement à sa portée. Les Bordelais, défaits 1-0 sur la pelouse de Videoton (et malgré la victoire 2-1 au match aller), disent adieu à leurs espoirs de coupe d'Europe. Et le résultat ne semble pas illogique tant les joueurs de Jocelyn Gourvennec eurent du mal à imposer leur jeu.

Dès le début de la rencontre, il s'en fallut de peu pour que Benoît Costil n'aille chercher le ballon dans ses filets ! La défense des Girondins montra beaucoup de fébrilité dans les quatre premières minutes, laissant beaucoup d'espace aux attaquants de l'équipe hongroise. La tempête passée — freinée notamment par une parade de Costil (3e) — les Bordelais reprirent, progressivement, le contrôle du match. Peu à peu, les hommes de Gourvennec posèrent le pied sur le ballon et s'installèrent dans la partie de terrain adverse. Par deux fois, Kamano et Laborde inquiétèrent les Hongrois (35e, 37e), sans succès. Plus agressifs au milieu, les joueurs de Videoton revinrent à la charge pour, de nouveau, faire vaciller une défense bordelaise hésitante avant la mi-temps. Etouffés, ne parvenant pas à se dégager du pressing adverse, les Bordelais finirent par craquer sur corner (1-0, 47e). Logiquement.

Sabaly expulsé au retour des vestiaires

À voir les Girondins de retour sur la pelouse avant leurs adversaires, on aurait pu croire à un sursaut d'orgueil. Mais Youssouf Sabaly commit une nouvelle faute. Deuxième jaune. Expulsion (46e). Obligé de rééquilibrer son équipe, Jocelyn Gourvennec remplaça Laborde par Contento. S'en suivirent de longues minutes sans que Videoton ne parvienne à enterrer les espoirs des Girondins. Même si Costil, abandonné encore une fois par sa défense, dû s'employer face à Henty (67e). Les Hongrois furent réduits, eux aussi, à 10 après l'expulsion de Varga et se mirent à gérer le score. En face, les Bordelais restèrent impuissants. Touré s'illustra sur un coup franc détourné du bout du gant par Kovacsik (82e), seule véritable inquiétude... jusqu'au coup de sifflet final.

Bordeaux quitte la compétition la tête basse et débutera son championnat de Ligue 1 dimanche à Angers avec, sans doute, un gros mal de crâne.

source https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/c-1501782721